Le colonel Kadhafi s'essuie les pieds sur le paillasson de la démocratie
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS

Articles récents

AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression
L'égo, notre pire ennemie
Macron : Le voile se lève et le vernis craque
Roue de l'éveil spirituel
Trump sacrifie l'avenir de nos enfants

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

Le colonel Kadhafi s'essuie les pieds sur le paillasson de la démocratie

Alors Secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme Rama Yade avait déclaré le 10 décembre 2007 que «Le colonel Kadhafi doit comprendre que notre pays n’est pas un paillasson, sur lequel un dirigeant, terroriste ou non, peut venir s’essuyer les pieds du sang de ses forfaits. La France ne doit pas recevoir ce baiser de la mort.» Son franc parler lui avait vallut d'être convoquée à l'Elysée et elle s'était vu vilipendée par sa majorité. Pourtant elle avait raison et l'actualité le confirme.
 
Aujourd'hui ce n'est pas la France qui reçoit le baiser de la mort mes des centaines de libyens qui meurt sous les bombardements. Kadhafi faisant fi des aspirations de ses co-citoyens en marchant sur le paillasson de leurs attentes de de démocratie des avions et des hélicoptères de l'armée de l'air libyenne auraient ouvert le feu .
 
En acceptant de recevoir sur notre sol le dictateur libyen à cette époque notre Président n'a fait que légitimé l'illigitime lejour de célébration de la journée Internationnale des droits de l’Homme.
 
Yemen, Bahreïn, Tunisie, Egypthe, Algérie, la révolte ne faiblit pas. C'est au tour du Maroc où plusieurs milliers de Marocains ont manifesté dimanche pour réclamer des réformes politiques et une limitation des pouvoirs du roi. C'est le premier mouvement de ce type dans le pays depuis le début des révoltes qui secouent le monde arabe.
 
Si nous ne pouvons que nous réjouir du désire de démocratie de toute Nation, il n'endemeure pas moins que l'inquiètude est là. En effet, quid des succésseurs à ces régimes totalitaristes ? Il ne faudrait pas que le pouvoir tombe dans les mains des fanatiques religieux qui voleraient ainsi à ces peuples leur révolution et leur liberté. On ne peut que comprendre les inquiètudes d'Israël " seule démocratie du Moyen Orient" qui craint une montée en puissance des mouvements islamiques à la faveur de la contestation qui ébranle la région, et de se retrouver encerclés par des nations ennemies.
 
 
 
 

0 commentaires pour Le colonel Kadhafi s'essuie les pieds sur le paillasson de la démocratie:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment