Journée de la femme du 9ème Open de tennis de Biarritz
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS

Articles récents

Roue de l'éveil spirituel
Trump sacrifie l'avenir de nos enfants
Savoir déconnecter pour soi
AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression.
Redéfinir notre échelle de valeurs.

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

Journée de la femme du 9ème Open de tennis de Biarritz

A l’occasion de la journée de la femme du 9ème Open de tennis  de Biarritz, une conférence avait lieu à l’hôtel Novotel Parme Biarritz sur « La performance au féminin ». La conférence a été ouverte par Patrice DOMINGUEZ et les intervenantes nous ont parlé de leur parcours dans leur domaine :
 
  • Nathalie DECHY (Ancienne tennis woman et Marraine de l’Open)
  • Cendrine DOMINGUEZ (Animatrice TV et chef d’entreprise)
  • Line PIERNE (Présidente de la Fédération Femmes 3000)
  • Claude BOMPOINT (Présidente Aquitaine et Côte Basque de Femmes 3000)
  • Françoise PAUTRIZEL (Directrice du la Citée de l’Océan et du Musée de la Mer de Biarritz)
  • Marie LAPLACE (Co-propriétaire du Vignoble Château d’Aydie, membre de Femmes 3000)
 
Patrice DOMINGUEZ a ouvert la conférence en signifiant sont plaisir d’être présent et en insistant que c’était une première.
 
Line PIERNE a remercié de leur présence l’ensemble des invités à cette première expérience. Rappelant l’objet de la Fédération Femmes 3000 et  soulignant que 60% des adhérentes ont une profession libérale, les autres étant salariées ou mère au foyer. Elle dit regretter que les sport féminin ne soit pas plus présent dans les médias alors que comme par exemple nous avons en France une équipe féminine de rugby qui est championne d’Europe. Line communique l’information qu’un rapport de la Sénatrice Simone André sur «L’Égalité des femmes et des hommes dans le sport » soulignant qu’une « Une démarche volontaire est donc nécessaire pour favoriser l'égalité entre femmes et hommes dans les carrières sportives de haut niveau.......
Nathalie DECHY, nous explique son parcours dans sa « première vie » en tant que tennis woman, elle s’est entraînée avec les garçons enfant. Elle a commencé dans le milieu du haut niveau à l’âge de 16 ans. Elle nous fait part qu’elle a toujours était en quête constante de performance dans le haut niveau sportif, que les filles sont au maximum de leur potentiel et qu’elle déteste que l’on dise que le tennis féminin est moins spectaculaire que celui au masculin que ce n’est  pas comparable (...) Elle remarque aussi que depuis une vingtaine d’années de plus en plus de filles se sont lancées dans le tennis qui donne envi car on peut à haut niveau en vivre, voyager et que dans certains pays c’est un ascenseur social comme par exemple dans les pays de l’est de l’Europe. Notant au passage que le sport de haut niveau demande des sacrifices et parfois même de la part de la famille. Cette famille qui est présente pour certaines joueuses dont le mari et les enfants suivent l’athlète d’hôtel en hôtel aurythme des tournois qui durent les 2/3 de l’année. Or les mentalités ont beaucoup de mal à évoluer quand l’homme suit sa compagne en compétition (...) Elle regrette le manque d’objectivité des médias qui estiment avoir une programmation équilibrée entre le sport masculin et féminin, qu’il faut toujours se battre même si il y a des petites choses qui bougent.
Autre milieu très masculin, celui de l’océanographie où Françoise PAUTRIZEL a dû s’imposer par ses compétences. Elle revient sur son parcours où à son époque une femme faisant de haute étude devait faire ses preuves doublement qu’un homme. Elle a le souvenir douloureux d’avoir été souvent qualifiée de « touriste » par ses homologues masculins lors de ses études et d’entendre constamment que cela ne servait pas à grand-chose qu’elle fasse de telles études qu’elle finirait prof de science. Elle se rappelle de sa thèse sur les fonds sédimentaires où  arrivée sur le bateau a été difficile et mal perçue.
En 2000, le maire de Biarritz lui confie la direction du Musé de la Mer et le projet de ce qui deviendra la cité de l’océan et du surf qui vient d’être inaugurer la semaine précédente. Elle a également pris en charge l’agrandissement du Musée de la Mer qui date de 1933 et qui compte aujourd’hui 49 aquariums pour 1800 m3 de bassin.
La dernière intervenante à cette conférence Marie LAPLACE, nous raconte son itinéraire dans le mode très fermé et masculin du vin. Comme elle le dit elle-même, elle est fille de, sœur de, femme de et mère de.
Elle s’impose dans ce milieu masculin qui a du mal à la reconnaître mais elle s’auto-satisfait car à force de bagarre elle arrive peu à peu à avancer. Elle note que de plus en plus de femmes s’intéressent au vin, qu’elle déguste et que dans ce milieu elles sont de très bonnes communicantes et vendeuses. Pour elle la performance au féminin c’est de faire avancer les mentalités notamment en s’appuyant sur les atouts des femmes.
La conférence se termine avec la conclusion de Cendrine DOMINGUEZ qui résume ainsi la performance au féminin se dessine de façons différentes sans forcément développer des muscles avec envie et de multiples ressources. Notant que les échanges avaient été riches et empreints d’humour et de féminité. Rendez-vous est donné pour l’an prochain.
 

0 commentaires pour Journée de la femme du 9ème Open de tennis de Biarritz:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment