Rigueur budgétaire pour la Défense Nationale
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS

Articles récents

AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression
L'égo, notre pire ennemie
Macron : Le voile se lève et le vernis craque
Roue de l'éveil spirituel
Trump sacrifie l'avenir de nos enfants

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

Rigueur budgétaire pour la Défense Nationale

Notre Défense Nationale subit la rigueur budgétaire et n' a recruté que 8.000 personnes, dont 2300 civils en 2012, tout en poursuivant son plan de baisse des effectifs, a indiqué le porte-parole adjoint du ministère, le général Martin Klotz. Sur les quelques 16.000 militaires recrutés, 1.000 étaient des officiers, 4500 des sous-officiers et 10.000 à 11.000 des militaires du rang. Les effectifs de la défense s'élèvent à environ 290.000 personnes fin 2012, et leur baisse programmée s'effectue au rythme d'environ 8000 postes en moins par année jusqu'en 2014.
Les deux-tiers environ des militaires sont désormais sous contrat, généralement pour des durées de trois à cinq ans. Les militaires du rang le sont tous, mais aussi 25% des officiers.
Fini donc le temps où l'on pouvait faire une carrière
de plus de 20 ans dans l'armée. Le recrutement continu de la défense vise à conserver "une armée jeune et opérationnelle", a souligné le porte-parole. On nous parle de contrats de générations pour le monde civil, mais la logique ne s'applique aux armées. Certes notre armée doit être jeune mais elle a besoin d'anciens qui connaissent les ficelles du métiers, qui ont l'expérience des Opérations Extérieures et notamment des us et coutumes des pays dans lesquels ils sont déployés. On ne négocie pas avec un africain comme on le fait avec un afghan.
Mettre fin à des contrats au bout de 5 ans, oblige de facto à reformer du personnel. Où est l'économie ? Les formations ont un coût et il serait bien de les rentabiliser en permettant aux jeunes qui s'engagent de faire une carrière plus longue s'ils le désirent. En raison notamment de la plus grande difficulté pour les militaires d'envisager une nouvelle carrière dans le civil en période de crise. Là aussi les formations et diplômes acquis dans l'armée devraient être tous reconnus dans le civil afin de faciliter la reconversion des militaires. C'est un fait réel, pour avoir dans mon entourage bon nombre de militaires confrontés à cette problématique, j'en connais les vicissitudes .
Au delà des hommes, l'armée est confrontée à des problèmes de maintien opérationnel de son matériel.
Notre armée doit demeurée opérationnelle, forte et expérimentée. La transmission de ses valeurs, ne l'oublions pas, passe aussi par les anciens. Allons nous assister une nouvelle foi à une fronde des militaires comme sous le Gouvernement Jospin en 2001 ? Les épouses de gendarmes en avaient été le fer de lance....

0 commentaires pour Rigueur budgétaire pour la Défense Nationale:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment