Suicide forcé d'auto-entrepreneurs
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS

Articles récents

AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression
L'égo, notre pire ennemie
Macron : Le voile se lève et le vernis craque
Roue de l'éveil spirituel
Trump sacrifie l'avenir de nos enfants

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

Suicide forcé d'auto-entrepreneurs

Depuis le temps que de nombreux lobbies se battaient pour la révision voir l'abandon du statut d'auto entrepreneur, nous n'en sommes plus très loin. La CAPEB grosse fédération du bâtiment se réjouit de l'annonce quoi que mesurée car pas complétement satisfaite. On accuse les auto entrepreneurs de concurrence déloyale notamment dans le bâtiment du fait de l'absence de charges. Néanmoins, un auto entrepreneur ne récupère pas la TVA et la paye plein pot.
Au delà de ce satisfécit on oublie que plus de 300 000 personnes ont ainsi franchi le pas de créer leur propre activité dont plus du 3/4 des chômeurs qui se sont retroussés les manches pour s'en sortir et vivre de leur activité.
Pour l’ex-secrétaire d’État chargé du Commerce, Hervé Novelli, créateur du statut d’auto-entrepreneur, la décision gouvernementale de fixer un seuil de chiffre d’affaires de 19.000 euros, est «économiquement stupide» car elle limite l’activité en période de crise 
Avec la réforme annoncée, nous allons voir augmenter le travail au noir, alors que ce statut a été mis en place pour le diminuer, nous allons également assister à la cessation d'activité de nombreuses personnes qui ne pourront pas vivre avec 19 000€ pour les professions de services (artisanat et professions libérales) et avec 47.500 euros pour les professions de commerces.
Au final ces personnes tomberont dans la précarité la plus absolue car comme tout ex-chef d'entreprise au chômage, elles ne percevront pas un cents de Pôle-Emploi alors que tous les chefs d'entreprises y cotisent. N'est-il pas préférable de voir en ces temps de crise des gens travailler ? Assurément oui ! Cette mesure aura in fine une répercussion sur notre économie.
Une foi de plus ceux sont les mêmes qui trinque. «C’est tout de même incroyable que l’on encadre les revenus de ceux qui n’arrivent pas à en avoir et que l’on recule pour encadrer les salaires des grands patrons», comme s’étonne justement Grégoire Leclercq, porte-parole de la Fédération des auto-entrepreneurs (Fedae)
Nous allons tout droit vers le suicide forcé d'auto-entrepreneurs

0 commentaires pour Suicide forcé d'auto-entrepreneurs:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment