Chasse aux niches fiscales, un nouveau coup sur le pouvoir d'achat des français en 2014.
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS

Articles récents

Roue de l'éveil spirituel
Trump sacrifie l'avenir de nos enfants
Savoir déconnecter pour soi
AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression.
Redéfinir notre échelle de valeurs.

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

Chasse aux niches fiscales, un nouveau coup sur le pouvoir d'achat des français en 2014.

Le Gouvernement dit avoir compris l'usure des français de voir grimper la pression fiscale. Pourtant il part en chasse aux niches fiscales, c'est de fait, un nouveau coup sur le pouvoir d'achat des français en 2014.
 
Selon le journal Les Echos, le gouvernement réfléchirait à la suppression d'une niche fiscale qui bénéficie aux salariés souscrivant à une mutuelle obligatoire via leur entreprise. 76% des salariés sont concernés. Les cotisations sont en effet déduites du revenu imposable. Cette mesure, si elle était mise en place, rapporterait un milliard d'euros au budget de l'État.; ce sont les salariés qui mettront la main au portefeuille, car la part que l'employeur prend en charge dans leur participation à la mutuelle obligatoire ne sera plus directement déduite du revenu imposable, qui figure au bas de la fiche de paye. Conséquence, ce revenu imposable va augmenter et donc, l'impôt sur le revenu suivra le mouvement.
 
En outre,  le quotidien économique « Les Échos » indique ce jeudi que « le gouvernement compte en effet supprimer dans le budget 2014 deux niches fiscales bénéficiant aux familles ayant des enfants scolarisés dans le secondaire et le supérieur ». Concrètement, il s'agit de supprimer la réduction d'impôt sur le revenu pour ces ménages, se montant à « 61 euros par enfant au collège, 153 euros par enfant au lycée et 183 euros par enfant étudiant dans l’enseignement supérieur », selon « Les Échos ».Pour les ménages ayant des enfants scolarisés dans le secondaire (2,2 millions), cette suppression, selon « Les Échos », entraînera une économie de 235 millions d'euros pour l'État et, de facto, une hausse d'impôt de 12 euros par mois, en moyenne.
 
In fine les familles seront impactées une nouvelles fois sur leurs finances. Pour un Gouvernement qui fait de l'éducation sa priorité c'est tout bonnement incompréhensible. Il en est de même pour la santé qui est un des pilier soit disant de sa politique.
 
A ce rythme, le pouvoir d'achat des français ne risque pas de s'améliorer et notre économie non plus si la consommation des ménages ne parvient à croitre.

0 commentaires pour Chasse aux niches fiscales, un nouveau coup sur le pouvoir d'achat des français en 2014.:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment