Le "thigh gap" ou l'écart entre les cuisses.
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS

Articles récents

Macron : Le voile se lève et le vernis craque
Roue de l'éveil spirituel
Trump sacrifie l'avenir de nos enfants
Savoir déconnecter pour soi
AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression.

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

Le "thigh gap" ou l'écart entre les cuisses.

Je vous propose de découvrir un article sur le "thigh gap" ou l'écart entre les cuisses.
 
Cette nouvelle mode est encore le fruit de certains photographes de mode complices des grandes marques de luxe qui déconstruisent un peu plus l'image du corps féminin Une obsession dangereuse qui inquiète le photographe Olivier Ciappa. Il voudrait que le milieu de la mode prenne ses responsabilités.
 
Résultats, les hommes fantasment sur des images truquées, les femmes font tout pour essayer de ressembler à ces faux semblants et des gamines deviennent anorexiques.
 
Il est temps d'accepter le corps humain tel qu'il est et non tel que nous le vendent les gravures de modes et les couturiers qui cherchent à faire défiler des femmes androgynes, porte-manteaux sur jambes.
 
Les femmes ont des formes, la nature les a faites ainsi. Hommes comme femmes nous ne sommes pas tous égaux sur la balance mais c'est ce qui fait aussi que chacun est unique.
 
Il est grand temps de regarder la beauté intérieure des personnes et non celle des corps. On peut être un canon de beauté et moche à l'intérieur.

2 commentaires pour Le "thigh gap" ou l'écart entre les cuisses.:

Commentaires RSS
Marie-Ida Artusi-Tessier on vendredi 4 octobre 2013 09:50
Ce qu'il y a de bien quand on est gros... ou maigre, c'est que l'on peut, certes avec des efforts, changer peu ou prou cette situation. Par contre et hélas, les c... resteront toujours des c... et continueront à regarder l'apparence extérieure et à juger autrui sur ce seul critère. Laissons donc les c... où ils sont et marchons la tête droite, c'est triste pour eux, mais il n'y a aucun espoir qu'ils puissent changer quoi que ce soit à leur triste condition.
Répondre au commentaire


Artusi on vendredi 4 octobre 2013 10:05
Bonjour Florence, Ne vous préoccupez pas, les gros ou les maigres peuvent toujours, aux prix certes de quelques efforts, changer leur condition et s'en trouver mieux, ne serait-ce qu'en ce qui concerne leur état de santé et non leur apparence extérieure. Quant aux c... qui jugent et dénigrent autrui, le temps, l'espoir et les efforts ne faisant souvent rien à l'affaire, ma foi, ils resteront toujours c... CQFD Que tous les dieux du ciel et les diables de l'enfer nous en préservent ! Oublions-les, relevons la tête, tenons-nous debout et ignorons-les ! Gardons à l'esprit ce vers de la Divine Comédie de Dante Alighieri : « Non ragioniam di lor, ma guarda e passa » (« ne discourons point d’eux, mais regarde et passe »), devenu un proverbe marquant l'indifférence envers une personne considérée comme inintéressante. Amitiés. Marie-Ida Artusi-Tessier
Répondre au commentaire

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment