2014, quel avenir pour la France ?
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Articles récents

Redéfinir notre échelle de valeurs.
La construction de l'Europe fête ses 60 ans
LE MONDE ASSOCIATIF UN ACTEUR DE LA VIE ÉCONOMIQUE EN FRANCE
Quand notre zone de confort est bouleversée : savoir mettre son cerveau au diapason de son cœur
Réglementer plus drastiquement la fonction d'attaché parlementaire.

Articles les plus populaires

Rencontre avec Anne Kayanakis, Procureur de la REPUBLIQUE
Malaise dans la Gendarmerie
Les nouveaux sites de recrutement en ligne innovent et cassent les prix
" DEVELOPPEMENT DURABLE et INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE"
LE SYMBOLE DE L’EMPIRE

Catégories

Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile

Archives

avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
juin 2012
mai 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
septembre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
février 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010

fourni par

BIO PRO ET BIBLIOGRAPHIE

2014, quel avenir pour la France ?

En ce mois de janvier, la nouvelle année 2014 pointe son nez.
 
Les perspectives de croissance à l’échelle mondiale connaitront un léger mieux. Le FMI et à un degré moindre l’OCDE se veulent modérément optimistes, une reprise même poussive sera au rendez-vous. Néanmoins, la France ne semble pas tirée d'affaires. En effet le prévisions ne sont guère rassurantes. La dette publique devrait atteindre 95 % du PIB (contre 93 % en 2013 et 90 % en 2012). Nous sommes donc loin, très loin de la guérison. L’INSEE table, en effet, sur un minimum de 50.000 chômeurs de plus en 2014.
 
Les 23 et 30 mars, auront lieu en France les municipales où chacun élira l'équipe qui devra gérer la commune et l'intercommunalité. Ces élus sont là pour gérer le quotidien mais aussi l'avenir et le développement d'un territoire. Les français vont certainement manifester leur mécontentement à l'égard du Gouvernement Ayrault et du Président Hollande avec le risque de voir une forte poussée du Front National. En effet, les français sont usés de voir qu'on écoute pas sa voix. Cependant ces élections étant locales, c'est souvent pour une femme ou un homme que l'on vote. Les femmes qui une nouvelle foi sont peu nombreuses à être tête de liste pour les municipales, même si la parité doit s'appliquer (autant d'hommes que de femmes sur les listes). Paris étant l'exception, nous avons encore du chemin à faire. Les barons phallocrates ayant du mal à laisser les femmes mener une liste.
 
Le 25 mai nous devrons voter pour les députés européens. Cette élection est souvent boudée par nos concitoyens, pourtant elle est capitale, puisqu'ils représentent la voix du peuple français au Parlement Européen. Hors on oublie souvent que nos lois nationales sont de plus en plus contraintes par les directives européennes. On peut craindre un triomphe des partis souverainistes provocant une forte chute de l’euro et également une hausse sensible des taux d’intérêts des États membres les plus vulnérables, au rang desquels figurent l’Italie, l’Espagne mais aussi, la France. De facto, naturellement la voie à une nouvelle dégradation par les agences de notation de notre pays est à craindre avec les conséquences que l’on sait.
 
Alors quel avenir pour la France en 2014 ?
 
Les optimistes diront que les choses s'arrangeront, les pessimistes que l'on va droit au chaos, quant aux réalistes, ils vous diront que nous avons du pain sur la planche pour que la France se relève. Pour ma part, je compte parmi les réalistes et suis fortement inquiète si notre Gouvernement ne change pas de braquer. Combien de personnes va-t-on mettre sur le carreaux ?
 
Il importe que les choses bougent sinon les pessimistes auront raison.

0 commentaires pour 2014, quel avenir pour la France ?:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment