L'Homme, le libéralisme et le bien commun
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS

Articles récents

Macron : Le voile se lève et le vernis craque
Roue de l'éveil spirituel
Trump sacrifie l'avenir de nos enfants
Savoir déconnecter pour soi
AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression.

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

L'Homme, le libéralisme et le bien commun

"L'Homme, le libéralisme et le bien commun", essai du généticien et directeur de l'Inserm, Axel Kahn est à mettre dans les mains de ceux qui nous gouvernent mais aussi des Présidents des grands groupes internationaux et des holdings.
 
Cet essai nous plonge dans l'histoire de l'économie mondiale à travers les grands théoriciens en économie et les philosophes (Aristote, Descartes, Montesquieu, Smith, Hobbes, Keynes, Marx, Taylor, Phillips ,Moore...)
 
A ceux qui se demandent comment nous en sommes arrivés là, comment ce fait-il que nous n'ayons jamais retenu les leçons des différentes crises économiques qui ont secoué la planète ? Je conseille vivement cette lecture. 
 
Après la crise de 2008, nous avons entendu des discours nous disant que la finance ne devra plus jamais guider le monde. Que son hégémonie ne sera plus. Mais comme je l'écrivais en 2009 dans mon essai "L'ombre de 1929, plane en cette année 2009", le Phénix renaitra de ses cendres.
 
C'est exactement ce qui se passe et Axel Kahn le démontre bien dans son ouvrage avec les conséquences que nous connaissons, hausse massive des impôts, baisse du pouvoir d'achat, hausse du chômage, de la précarité et de la pauvreté, déclin de l'Europe et des puissances occidentales avec une dette publique qui explose.... autant d'éléments qui ont fait le lit du nationalisme fascisant , des révolutions et des guerres dans nos sociétés. 
 
Le bien commun n'est plus, il a laissé la place à l'individualisme .... Pourtant c'est ensemble que nous pourrons faire bouger les choses en mutualisant les atouts et compétences de chacun.
 
Nous avons besoins d'entreprises et d'industries qui créent de la richesse et donc de l'emploi, d'investisseurs et de salariés compétents qui soient rémunérés à leur juste valeur afin de faire repartir notre économie.
 
 

0 commentaires pour L'Homme, le libéralisme et le bien commun:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment