Stress post traumatique de guerre
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS

Articles récents

Macron : Le voile se lève et le vernis craque
Roue de l'éveil spirituel
Trump sacrifie l'avenir de nos enfants
Savoir déconnecter pour soi
AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression.

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

Stress post traumatique de guerre

Le stress post traumatique de guerre est une chose bien connue de nos jours. L'Armée, elle même le reconnaît.
 
Mais l'entourage est bien impuissant devant cette pathologie. Il ne peut qu'écouter, Dans tous les conflits où sont engagés nos soldats, ils y vivent des moments hors du commun, loin de notre réalité quotidienne.
 
Ils sont confrontés à la mort, mettent en péril leur vie et voient des atrocités inimaginables.
 
J'ai le souvenir d'amis me racontant ce qu'ils avaient vu, vécu dans certaines de leur mission. En tant qu'épouse, j'ai même vu des images rapportées de conflits. Images que même nos journalistes se refusent parfois de montrer à l'écran.
 
La guerre est horreur, il est difficile de sortir indemne de ces conflits quand devant vous, vous avez vu les charniers de Sébrénitcha, des enfants morts, le corps mutilé, voire de la chaire humaine éparpillée. Comment demander à nos soldats de rentrer au pays comme si de rien n'était. Certes ils sont militaires mais ils sont avant tout des êtres humain, fait de chaire et de sentiments.
 
Dans son ouvrage "Ma blessure de guerre invisible" Sylvain Favière raconte l’état de stress post traumatique, celui d’un soldat au contact direct des combats asymétriques en Afghanistan. Cet ouvrage décrit ainsi le quotidien de Sylvain dans le pays de l’insolence, là où les  « bonheurs simples » ne sont jamais très loin des tirs des insurgés. La confiance et l’importance de la camaraderie. Les campements, les planques interminables et les missions isolées. Dorénavant, on connaît la frustration des soldats, voire cette colère qui pour certains finira par créer l’angoisse. Au cœur de cette guerre des nerfs, Sylvain a préféré garder le silence concernant ses missions en Afghanistan pour préserver sa famille. Une fois rentré en France, il éprouve le besoin d’en parler. Mais l’incompréhension s’installe rapidement dans un dialogue finalement sourd...
 
Je recommande cette lecture à tous, que chaque français cessent de penser qu'ils ont signé en connaissance de cause. N'en oublions pas qu'ils sont avant tout des hommes et des femmes qui ont choisi de servir la France et qui au péril de leur vie sauve celles des autres au nom de la Paix.
 

0 commentaires pour Stress post traumatique de guerre:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment