Intervention du Président François Hollande, un avenir peu rassurant
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Articles récents

Redéfinir notre échelle de valeurs.
La construction de l'Europe fête ses 60 ans
LE MONDE ASSOCIATIF UN ACTEUR DE LA VIE ÉCONOMIQUE EN FRANCE
Quand notre zone de confort est bouleversée : savoir mettre son cerveau au diapason de son cœur
Réglementer plus drastiquement la fonction d'attaché parlementaire.

Articles les plus populaires

Rencontre avec Anne Kayanakis, Procureur de la REPUBLIQUE
Malaise dans la Gendarmerie
Les nouveaux sites de recrutement en ligne innovent et cassent les prix
" DEVELOPPEMENT DURABLE et INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE"
LE SYMBOLE DE L’EMPIRE

Catégories

Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile

Archives

avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
juin 2012
mai 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
septembre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
février 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010

fourni par

BIO PRO ET BIBLIOGRAPHIE

Intervention du Président François Hollande, un avenir peu rassurant

14 juillet, traditionnel discours du Président François Hollande après s'être fait hué lors du défilé militaire le matin.

Ce qu'il faut "retenir"

«La reprise elle est là, mais elle est trop fragile, trop hésitante, trop vulnérable (...)  c'est pourquoi il y a eu le pacte de responsabilité»  et d'appeler les entreprises à montrer leur «confiance» en s'engageant à des contreparties. Comment parler de reprise avec au premier trimestre 2014, 0 % après une progression de 0,2 % au quatrième trimestre 2013 ? Les entreprises ne créeront pas d'emplois tout du moins la première année de la mise en œuvre du pacte de responsabilité, elles vont consolider leur trésorerie et faire en sorte de maintenir leurs salariés en emploi.

De fait tenir la promesse de«faire en sorte qu'il y ait moins de chômage», sera compliquée.  Le chef de l'État organisera à la rentrée une rencontre «pour lever les obstacles par rapport à l'apprentissage», avec pour objectif 500.000 apprentis d'ici 2017. Sur le dossier sensible du travail du dimanche, François Hollande estime qu'«il ne doit y avoir aucune limite dès lors que les intérêts des travailleurs sont préservés et que ça crée de l'emploi».

François Hollande a promis des baisses d'impôts en 2015. «On fera en sorte qu'il y ait plusieurs centaines de milliers de Français qui payent moins d'impôts», a-t-il assuré en annonçant un «effort supplémentaire pour les catégories moyennes qui ont été beaucoup touchées». «Le taux de la fiscalité, c'est 45% de la richesse nationale, c'est beaucoup. Il y a plus de Français qui paient l' impôt sur le revenu qu'il y a cinq ans» Il est vrai que le matraquage qu'on subit les français ne favorise pas la consommation puisqu'en de facto, le pouvoir d'achat à diminué. Par ailleurs une Nation dont la richesse dépend )à près de la moitié de l'impôt est inconcevable. La richesse d'une Nation doit être majoritairement créée par la production de ses entreprises, par une balance des exportations supérieure à celles des importations. Le déficit des échanges de la France avec les pays étrangers se creuse fortement au cours des dernières années et passe de 66 milliards à 429 milliards d’euros en 10 ans.

François Hollande «ne renonce pas» à construire des majorités pour faire adopter les réformes territoriales et des réformes constitutionnelles dont le droit de vote pour les étrangers extra-communautaires aux élections locales. Ces réformes sont prévues pour 2016. «Pourquoi à la fin (du quinquennat)? Parce que je veux que ce soit le fruit d'un consensus. Le droit de vote des étrangers, j'y suis favorable, uniquement pour les élections locales», a rappelé le président. Abordant la transparence de la vie publique, le non cumul des mandats (déjà adoptés) mais aussi «les modes de scrutin», M. Hollande a dit que «tout sera(it) abordé juste avant l'élection présidentielle de 2017». Le droit de vote des étrangers, la majorité des français y est opposée, il faut absolument que ces réformes majeures de notre Constitutions et du fonctionnement de notre démocratie soient soumises à référendum. Mais il est à craindre que le peuple français n'ai pas son mot à dire par voie référendaire comme pour le mariage pour tous. Avec la question du vote des étranger nous risquons une nouvelle crispation de l'opinion publique et elle sera légitime avec une nouvelle poussée du FN aux élections.

Un Président de la République loin d'être convaincant et pas du tout rassurant sur le destin qu'il trace pour la France


0 commentaires pour Intervention du Président François Hollande, un avenir peu rassurant:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment