Génocide des chrétiens d'Orient
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Articles récents

AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression.
Redéfinir notre échelle de valeurs.
La construction de l'Europe fête ses 60 ans
LE MONDE ASSOCIATIF UN ACTEUR DE LA VIE ÉCONOMIQUE EN FRANCE
Quand notre zone de confort est bouleversée : savoir mettre son cerveau au diapason de son cœur

Articles les plus populaires

Rencontre avec Anne Kayanakis, Procureur de la REPUBLIQUE
Malaise dans la Gendarmerie
Les nouveaux sites de recrutement en ligne innovent et cassent les prix
" DEVELOPPEMENT DURABLE et INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE"
LE SYMBOLE DE L’EMPIRE

Catégories

Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile

Archives

mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
juin 2012
mai 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
septembre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
février 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010

fourni par

BIO PRO ET BIBLIOGRAPHIE

Génocide des chrétiens d'Orient

Alors que l'on nous rabat les oreilles en France avec le conflit Israélo-palestinien,
le sort tragique des chrétiens d'Irak et de tout le Moyen-Orient n'émeut pas grand monde. Pourtant, leur existence même est menacée.

Comme l'écrit en substance, Pierre Beylau dans Le Point, "Devenez musulmans et sujets du califat ou alors payez la jyziah." Dans les rues de Mossoul désormais contrôlée par les combattants sunnites de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), les haut-parleurs déversent la bonne parole djihadiste. Le message a le mérite de la clarté : si les chrétiens refusent de se convertir, ils doivent s'acquitter de la jyziah, un impôt auquel étaient jadis soumis les dhimmis - chrétiens ou juifs - en terre d'islam. Il reste cependant une troisième voie pour les chrétiens de Mossoul qui ne voudraient pas être relégués au rang de dhimmis, c'est-à-dire de citoyens de seconde zone : partir. Mais sans rien emporter. L'ultimatum expire, en principe, samedi 26 juillet. Les deux tiers des chrétiens d'Irak - plus d'un million - ont fui le pays. La majorité d'entre eux sont catholiques romains de rite chaldéen. Un "N" de Nassarah est tagué sur les maisons, funeste bis repetita de l'Histoire, rappelant l'étoile juive peinte sur les maisons et commerces juifs lors de la Seconde Guerre Mondiale.D’une manière générale, pour l’EIIL, qui applique un islam salafiste totalitaire, toute forme de dissidence religieuse, toute insoumission à l’ordre islamique sont assimilées à une dissidence politique et doit être pour cela persécutées

En Syrie, la plupart des chrétiens sont orthodoxes. Ils se raccrochent désespérément à Bachar el-Assad et à la Russie protectrice historique des Églises orthodoxes d'Orient. En Égypte, l'Église copte, fondée par saint Marc selon la tradition, est sur la défensive. Les chrétiens ont payé un lourd tribut à la montée de l'islamisme : massacres, lieux de culte incendiés, intimidation en tout genre. Ils ont vu la prise du pouvoir par le maréchal al-Sissi comme une divine surprise. En Palestine, le nombre de chrétiens se réduit comme peau de chagrin, la pression "sociétale" et politique de l'islam pousse les chrétiens à l'exil.

Notons que ceux qui appellent aux manifestation de soutien pour le peuple palestinien, comme le NPA sont  bien muets face au massacre des chrétiens d'Orient par ces extrémistes religieux musulmans. Ce sont ces mêmes extrémistes qui prennent en otage leur peuple en Palestine. Le Hamas est aussi dangereux que l'EIL. Il fait son lit sur la misère de son peuple, ce peuple palestinien doit ouvrir les yeux et renverser le Hamas pour pouvoir enfin vivre en paix avec lui-même et avec son voisin Israël.

Le Vatican a envoyé une aide d'urgence de 40.000 dollars (30.000 euros) aux chrétiens d'Irak, a indiqué l'agence de presse spécialisée sur le Vatican, imedia. L'essentiel de cette somme ira au bénéfice des chrétiens de la région de Mossoul (nord),
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'alarme des persécutions des chrétiens de Mossoul par les djihadistes de l'État islamique. Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, a affirmé dimanche que la persécution des chrétiens de Mossoul (Irak) par les djihadistes de l'État islamique (EI) pouvait être considérée comme un crime contre l'humanité.

La voix de la France dans tout cela. Au plus haut niveau de l’État, elle est inexistante pour dénoncer ces actes odieux alors qu'elle s'entend dans le conflit israélo-palestinien. Une fois de plus notre Pays, tout du moins nos dirigeants oublient nos valeurs, celles qui ont construit notre Histoire et qui nous lient à cette communauté. Pourtant il suffit de parler avec n’importe quel chrétien vivant en pays musulman et de lire les chroniques des chrétiens et juifs d’Orient depuis la conquête arabo-musulmane pour se rendre compte qu’être chrétien ou juif en terre d’islam n’a jamais été confortable.

Nos dirigeants doivent faire entendre la voix de la France et œuvrer pour la paix en cessant d'appliquer un politique du "deux poids, deux mesures". En tant que française j'ai honte de voir que notre Président et son Gouvernement se préoccupent plus du sort d'un peuple qu'un autre. Je suis lasse des conflits dont l'extrémisme religieux est un prétexte à la guerre. La guerre n'est pas propre, elle tue des civils qui n'ont rien demandé et qui sont victimes de fanatiques qui les prennent en otages.

La population chrétienne de l'Irak était estimée à plus d'un million, dont plus de 600.000 à Bagdad, 60.000 à Mossoul, mais était également présente dans la ville pétrolière de Kirkouk (nord) et à Bassora (sud). Nous assistons bien à la fin de 2000 ans d'histoire des chrétiens en Irak. Il s'agit bien d'un véritable génocide.

0 commentaires pour Génocide des chrétiens d'Orient:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment