Darknet, la face cachée du net
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS

Articles récents

Roue de l'éveil spirituel
Trump sacrifie l'avenir de nos enfants
Savoir déconnecter pour soi
AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression.
Redéfinir notre échelle de valeurs.

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

Darknet, la face cachée du net

Le commun des internautes ne connait qu'un Internet. Internet est utilisé par près de la moité du monde, c'est un espace d'expression et de liberté. Cette liberté est souvent remise en question. Mais chèrement défendue par Anonymous, à raison même si parfois leur mode d'action peut être discutable.
Internet permet aux peuples de s'émanciper et de faire leur révolution, nous l'avons vu avec "les printemps arabes". C'est aussi un lieu où la propagande est fortement relayée. Mais également le plus terrible et l'ignominie de l'être humain tels les djihadistes.

Internet est le reflet de la société et comme dans la vie réelle on y trouve une part d'ombre, le darknet.C'est la face caché du net. Celle où l'on retrouve tous les trafics : drogues, armes, images pédophiles, faux papier, recel, numéros de carte Bleue...Le web obscure, comment y accéder via TOR (The Onion Router). TOR peut ainsi rendre anonymes tous les échanges internet fondés sur le protocole de communication TCP. En d’autres termes, une fois passée les portes du Darknet, votre adresse IP ne peut plus être identifiée (en théorie). TOR n’est pas suffisante pour accéder au Darknet associé, le réseau Tor, il faut utiliser un navigateur spécifique à TOR (installé avec le package TOR Tor Browser Bundle) et connaître les adresses des sites à visiter, toutes se terminant par «.onion ». Le darknet a aussi sa monnaie, le Bitcoin qui permet aussi un blanchiment d’argent discret et sans trace. Tout comme l'internet classique, le darknet a son moteur de recherche GRAMS calqué sur les codes de GOOGLE et qui vous mènera vers les contrées les plus illicites de cette matrice. Il est tout aussi bien possible de consulter son courrier, faire de la messagerie instantanée ou se connecter au web «visible» via le réseau en toute discrétion. C'est un moyen utiliser par des journalistes pour protéger leurs sources, leurs messages quand il sont sur des points chauds de la planète. TOR fait partie des outils recommandés par Reporters sans frontières (RSF) qui forme des journalistes dans les pays particulièrement surveillés.

Mais si l'anonymat semble garanti dans le darknet, les unités cybercriminalité de police et de gendarmerie finissent par remonter les filières.

0 commentaires pour Darknet, la face cachée du net:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment