Liberté massacrée : défendons la sinon...
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Articles récents

AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression.
Redéfinir notre échelle de valeurs.
La construction de l'Europe fête ses 60 ans
LE MONDE ASSOCIATIF UN ACTEUR DE LA VIE ÉCONOMIQUE EN FRANCE
Quand notre zone de confort est bouleversée : savoir mettre son cerveau au diapason de son cœur

Articles les plus populaires

Rencontre avec Anne Kayanakis, Procureur de la REPUBLIQUE
Malaise dans la Gendarmerie
Les nouveaux sites de recrutement en ligne innovent et cassent les prix
" DEVELOPPEMENT DURABLE et INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE"
LE SYMBOLE DE L’EMPIRE

Catégories

Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile

Archives

mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
juin 2012
mai 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
septembre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
février 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010

fourni par

BIO PRO ET BIBLIOGRAPHIE

Liberté massacrée : défendons la sinon...


En hommage...
Triste réalité aujourd'hui  "La fatalité de l'an XV" s'avère possible. Réalité où coïncidence ? En attendant l'agrégé de lettres Bernard Lecherbonnier et l'historien spécialiste des mouvements sociaux Serge Cosseron ont constaté en effet que l'histoire se répéte : "Chaque siècle, à sa quinzième année, est confronté à des réalités historiques qui modifient le cours de l'histoire", indiquent les auteurs, cités dans Le Parisien.
Le passé ne les dément pas : Azincourt, en 1415, Marignan, en 1515, 1715, le Roi Soleil quitte ce monde après plus de 60 ans de règne, 1815 et Waterloo  Quant à 1915, c'est l'année ou l'Europe s'enfonce encore plus dans la première guerre mondiale.

Aujourd'hui 7 janvier 2015, la France est touchée par l'ignominie d'une idéologie obscurantiste, théocratique qui réfute toute liberté, prenant en otage une religion au nom d'une doctrine fascisante aussi dangereuse que la Nazisme. Ces soldats de l'horreur sont en train de détruire des cultures, des pays y compris leurs concitoyens  pour imposer une ère de ténèbres.

Notre devise sur notre panthéon de notre constitution vient d'être massacrée. Lorsque l'on touche à la liberté d'expression, à la liberté de la presse, c'est notre République que l'on meurtrie.

Au nom du politiquement correct, de l'auto-censure, voire de la censure, on a déformé le débat d'idées dans la presse et en France.Cabu, Charb, Tignous et Wolinski, quatre figures de Charlie Hebdo n'ont jamais cédé malgré les précédents attentats. Philippe Honoré, dessinateur lui-aussi, Bernard Mari économiste chroniqueur à France Inter et Charlie Hebdo, font partie des 12 victimes de l'attentat. Merci pour leur courage d'avoir toujours combattu l’obscurantisme. Merci Messieurs d'avoir œuvré pour la liberté d'expression, la liberté de la presse, pour la LIBERTE.

Une pensée pour les policiers qui ont eux aussi perdu la vie dans l’exercice de leur fonction afin de protéger la population ... Mais également à ceux qui aujourd'hui se battent pour survivre à leur blessure.

Rappelons-nous que « Si on veut connaître le baromètre de la liberté d'expression d'un pays, il ne faut pas aller voir le premier ministre, mais le dessinateur de presse. » comme le dit Plantu, dessinateur de presse.

C'est à nous citoyens de défendre cette liberté pour conserver notre liberté si chèrement acquise par nos aînés qui l'on payé de leur sang et de leur vie. Si nous ne la défendons pas nous serons complice de ces fascistes.


0 commentaires pour Liberté massacrée : défendons la sinon...:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment