Réglementer plus drastiquement la fonction d'attaché parlementaire.
Florence Samson - d'une entreprise, d'une association, d'un territoire
RSS

Articles récents

Roue de l'éveil spirituel
Trump sacrifie l'avenir de nos enfants
Savoir déconnecter pour soi
AGRICULTURE Un monde à plusieurs vitesses et sous pression.
Redéfinir notre échelle de valeurs.

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

Réglementer plus drastiquement la fonction d'attaché parlementaire.

Énième affaire vraie ou supposée dans le monde politique en France. Sans compter les cadavres qui vont sortir du bois d'ici le mois de mai pour d'autres candidats.

La présomption d’innocence doit demeurer la règle jusqu'à ce qu'un juge ait pris une décision.

En revanche, il est grand temps que l'ensemble de la classe politique française s'applique des règles de déontologie avant de demander aux français de se serrer un peu plus la ceinture et de faire des efforts pour redresser le pays.

S'il n'est pas illégal d'embaucher des membres de sa famille comme attachés parlementaires,52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés, soit au total, 20% des députés emploient donc un membre de leur famille proche. au Sénat le chiffre est de 9%. Sur 348 sénateurs, au moins une trentaine sont concernés.«Lorsqu'un membre de la famille, ou un conjoint, est embauché en tant que collaborateur parlementaire, sa rémunération ne doit pas excéder plus de la moitié du crédit accordé, soit un peu plus de 4700 euros à l'Assemblée», indique Nicolas Thibault, président de l'Association française des collaborateurs parlementaires (AFCP), au Figaro. Une règle qui date d'un arrêté du 10 décembre 1996 pour les conjoints ou enfants du député-employeur, et a été étendue à l'ensemble des ascendants et descendants ainsi qu'aux partenaires de PACS par un arrêté du 23 mars 2011. Au Sénat, ce salaire ne doit pas dépasser le tiers de la dotation d'assistanat, soit 2516 euros bruts. «S'il existe un reliquat de l'enveloppe, l'employeur ne peut pas le récupérer à titre personnel», complète Nicolas Thibault. «Soit il le redistribue aux assistants sous forme de prime, soit il est reversé au budget de l'Assemblée».(...) «En moyenne, la majorité des assistants parlementaires, à l'Assemblée, gagne 1500 euros par mois, mais certains gagnent parfois plus de 3000 euros», complète Nicolas Thibault.

Un millier d'assistants devraient perdre leur travail au printemps prochain sur les 2018 actuellement en poste. Ce chiffre résulte du fait que leur parlementaire ne se sera pas représenté ou perdra sa circonscription aux prochaines élections législatives.

il n'en demeure pas moins que cette charité bien ordonnée qui commence par soi-même est devenue intolérable aux yeux des français. 

Afin d'éviter le mélange des genres, pourquoi ne pas légiférer et interdire à un élu de prendre comme attaché parlementaire un membre de sa famille ? Ainsi plus de risque d'affaire et de collusion des intérêts privés avec une fonction publique obtenue par les électeurs.

Nos politiques en sortiraient grandis, cela permettrait de faire un pas vers les français qui se détournent non pas de la politique, mais d'une certaine classe politique qui semble avoir du mal à évoluer dans ses mœurs.

0 commentaires pour Réglementer plus drastiquement la fonction d'attaché parlementaire. :

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment