La stigmatisation des plus fragiles,les vrais chiffres de la fraude fiscale et sociale en France
Florence Samson - Vers un nouveau paradigme sociétal.
RSS

Articles récents

La stigmatisation des plus fragiles,les vrais chiffres de la fraude fiscale et sociale en France
Le changement c'est ...
Hymne à la vie
Remerciements/Thanks/Gracias
LES TROUBLES BIPOLAIRES

Catégories

Développement personnel
Economie, emploi
Evènements
Faits de société
Mes écrits
Mon parcours professionnel
Quatrième de couverture de mes essais
SITE ACSER.ORG
Sur la Toile
fourni par

Mon blog

La stigmatisation des plus fragiles,les vrais chiffres de la fraude fiscale et sociale en France

Cette semaine sur Facebook, j'ai réagit à un commentaire d'une connaissance à propos du fait que le gouvernement d'Edouard Philippe veut faire le ménage dans les aides sociales en France tel que le désire le Président Macron.

Pour mes lecteurs à l'étranger, il faut savoir qu'en France, nous avons un ensemble de mesures qui protège les personnes les plus fragiles. En revanche, nous sommes loin de ce que pratique les pays scandinaves.

Cette personne t bien d'autres qui approuvent cette mesure de réduire les aides sociales, une foi plus, sert un discours d'un ras le bol de payer pour les plus pauvres, qui plus est sont des fraudeurs, des assistés au regard de nombreuses personnes dans mon pays. Dans les faits, ils mettent en avant les agissements d'une minorité. La majorité se battant pour sortir de leur précarité.

Je suis lasse de cette stigmatisation des plus fragiles. 

Avec la mondialisation, personne n'est à l'abri de perdre son emploi. Tout comme la maladie, le divorce, un handicap, un accident.. peuvent également faire s’effondrer toute une vie. 

Dans mon parcours professionnel et mon engagement associatif, j'ai pu voir la misère. Les plus fragiles se battent pour joindre les deux bouts, cherchent à vivre dignement de son travail, voire se retrouvent dans la rue pour seule maison, On parle du tiers monde, mais dans nos sociétés dites civilisées nous avons aussi nos pauvres, que l'on qualifie pudiquement de quart monde. Pourtant que l'on soit dans un pays riche ou pauvre, quand on a faim, on a faim de la même manière. 

La France compte 9 millions de pauvres soit 14,2 % de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté. Ces chiffres sont issus des données de l'Observatoire des inégalités en France. 

Un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 1015€ par mois.

Selon Eurostat  (source : "Material deprivation statistics"), une personne est pauvre si elle n'a pas accès au minimum à 4 de ces 9 biens/services/capacités : 

  • Etre capable de payer son loyer ou son emprunt hypothécaire
  • Pouvoir chauffer suffisamment pour son logement
  • Partir une semaine en vacance par an
  • Manger une fois tous les deux jours un repas avec viande, poulet, poisson ou équivalent végétarien
  • Faire face à des charges financières imprévues
  • Avoir un téléphone (y compris le téléphone mobile)
  • Avoir un téléviseur couleur
  • Avoir une machine à laver
  • Avoir une voiture

Cette stigmatisation est une violence psychologique brutale qui s'ajoute à celle du quotidien que vivent les plus fragiles. Parfois, il ne s'agit pas de vie, mais de survie.

Autre mensonge déversé par ceux qui ne sont pas pauvres : "Ceux qui travaillent, ne vivent pas comme des assistés qui profitent du système, payent toujours des d'impôts alors que les gens n'ont qu'à s prendre en main et chercher du travail" En effet, ces personnes qui ont les moyens de vivre et non survivre, payent plus d'impôts sur le revenus. En revanche, ils omettent le fait que tout le monde contribue à l'impôt par la TVA, la TIPP.. Ces taxes sont des impôts indirects que chacun paie à travers sa consommation, même fut-elle limitée.Près de 190 milliards d'euros c'est ce que l'Etat perçoit de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) qui représente l'impôt indirect le plus important de l'Etat. 

Certains, aux revenus plus que confortables,n'hésitent pas à organiser leur évasion fiscale et frauder pour échapper à l'impôt. Leur contournement du système représente, en France, 80 milliards d'euros de manque à gagner pour les recettes de l'Etat. Soit  un montant plus ou moins équivalent au budget de l'Education nationale. Dans l'Union européenne, «environ 1000 milliards d'euros sont perdus chaque année à cause de l'évasion et de la fraude fiscales» estime le Parlement européen 

Le pire, c'est quand ces fraudeurs s'érigent en donneurs de leçon lors d’événements caritatif en culpabilisant les gens et en les exhortant à donner pour les plus fragiles, alors que ces personnalités et célébrités vivent à l'étranger pour échapper à l'impôt. Ainsi il ne contribuent pas à la solidarité nationale. Que ces personnes soient riches ne me pose pas de problème, en revanche leur comportement : oui. Tout comme celui du gouvernement qui crie au scandale et stigmatise les pauvres, responsables du déficit de la France sans incriminer les évadés et fraudeurs fiscaux. Pire encore, notre gouvernement octroie des cadeaux fiscaux au plus fortunés pour soit disant relancer l'investissement privé et relancer notre économie. 

Or notre économie est avant tout boostée par la consommation des ménages de la classe moyenne et également par les plus modestes. Là aussi, le jeux du gouvernement est de diviser les français pour mieux régner et appliquer une politique de chasse au sorcière des pauvres. Ces pauvres qui dérangent quand on es un pays classé 5ème  puissance mondiale.

Il est temps de se réveiller et d'enfin comprendre qu'à travers le monde les dirigeants nous divisent pour mieux asseoir leur pouvoir et entretenir leur égo. 

Pour aller plus loin et comprendre où se situe la fraude en France, je vous invite à consulter cet article : 

INFOGRAPHIE : Comparatif entre la Fraude aux aides sociales et la Fraude des entreprises. Qui sont les vrais tricheurs ?
  




0 commentaires pour La stigmatisation des plus fragiles,les vrais chiffres de la fraude fiscale et sociale en France:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment